Prélèvement à la source : J – 1 an

Le prélèvement à la source entrera en vigueur dès janvier 2019. Toutefois, des changements s’opèrent déjà cette année. 2018 sera en effet une année fiscale dite « blanche » : les revenus touchés ne seront pas imposés.  Mais vous n’échapperez pas à l’impôt pour autant…

Basic CMYK

Pour le moment, le calcul de l’impôt est basé sur les revenus de l’année N-1. A partir du 1er janvier 2019, il sera calculé sur l’année N. Cependant, un « crédit d’impôt modernisation recouvrement » ou CIMR, a été mis en place : ce dernier viendra effacer l’ensemble de l’impôt normalement dû en 2019 sur les revenus de 2018. Il concernera uniquement les revenus habituels.

Pas de grande différence donc pour les salariés et retraités ayant des revenus quasi identiques d’une année sur l’autre. Par contre, les revenus dits « exceptionnels » seront tout de même imposés. Par exemple, l’indemnité de licenciement, la prime d’intéressement ou encore le plan d’épargne salariale…etc.

Prélèvement à la source : ce qui change dès 2018

Les gérants d’entreprise et entrepreneurs seront aussi soumis au CIRM. Toutefois, les bénéfices supplémentaires engendrés sur 2018 resteront imposables. Mais si les bénéfices de 2019 s’avèrent supérieurs à ceux de 2018, il est prévu que l’entreprise récupère le montant de son impôt 2018 en 2020.

Calendrier de déploiement du prélèvement à la source

2018

  • Mai-Juin : Déclaration des revenus de 2017.
  • Août-Septembre : Réception des avis d’imposition 2017 et indication du taux de prélèvement à la source applicable en 2019.
  • Octobre : L’administration communique le taux de prélèvement à l’employeur. Ce taux figurera dès lors sur le bulletin de paie du salarié.

2019

  • 1er Janvier : Prélèvement direct de l’impôt lors du versement du salaire. Pour les autres revenus : un acompte d’impôt sera prélevé chaque mois sur le compte bancaire du contribuable.
  • Mai-Juin : Déclaration des revenus de 2018.
  • Août-Septembre : Application du CIMR et ajustement du taux de prélèvement. Paiement éventuel du solde de l’impôt sur les revenus de l’année 2018.

Qui sont les gagnants et les perdants de cette année « blanche » ?

Les heures supplémentaires n’étant pas taxées en 2018, c’est le moment pour vous de travailler davantage ! Cette année blanche bénéficiera particulièrement aux jeunes diplômés entrant dans le monde du travail en 2018 : ils auront alors une franchise d’impôt de plusieurs mois. De même, les nouveaux expatriés n’auront plus à payer d’impôts l’année après leur départ. Enfin, les propriétaires fonciers qui décident de stopper la location de leur bien en 2018 ne seront pas imposables en 2019.

Les personnes perdantes seront donc celles qui auront vécu une période d’inactivité en 2018 : chômage, congé parental…

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du gouvernement => https://www.economie.gouv.fr/prelevement-a-la-source

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *